Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:00

 

 

coiffeur.jpg

 

Paul Valéry a dit : "Tout ce que tu dis parle de toi. Singulièrement quand tu parles d’un autre".

Alors je me suis demandée pourquoi, lorsque je vais chez le coiffeur et que j’entends fuser des inepties à la seconde autant que des questions pro, je me prends pour quelqu’un d’intelligent et d’intéressant en comparaison.

 

Ainsi les :

-   Oh, tu as vu les bottes de Mme N., on dirait qu’elle a tué le chien et qu’elle se l’est mis aux pieds !!

-          Attention vous allez voir dans la glace, vous êtes orange, mais c’est parce que je viens  de vous faire un gommage, je vais appliquer la couleur maintenant. Ah non tiens, au revoir et merci ! Mais  je rigole !

-          Regardez Vanessa, vous avez vu j’ai trouvé votre robe de mariage dans ce magazine, des pois rouges et des volants ! Vous plaisantez j’espère, Mme V!

-          Oh la la, je te jure aujourd’hui Stéphane n’est pas rigolo, oui j’ai descendu le panier, non il n’y a plus personne en bas, une seconde je prépare un café pour ma cliente!

-          Qu’il est mignon ce petit bout, qu’est-ce qu’on lui fait ? Je vous mets une blouse, je sais vous êtes chauve, je ne me moque pas, mais si je l’assieds sur vous pour lui couper les cheveux, il sera moins craintif

-          Il sent bon ce shampoing, c’est de la pomme ? De la menthe ? De la fraise ? C’est pas trop chaud Mme Z. ? De la poire ? oui, c’est ça, de la poire !

-         Votre couleur est superbe, un beau marron, et avec vos yeux! Oh oui il fallait éclaircir, vous avez eu raison !

-          Alors je coupe les pointes, ou davantage ?

-          C’est Laurence qui m’a coupé les cheveux, je ne voulais pas mais ils étaient abîmés. Elle a trop coupé, et puis j’aime pas quand c’est une collègue qui le fait.

-          Qu’est-ce que vous faites plantée là ? Mais j’encaisse ma cliente, Stéphane, et c’est bientôt ma pause.

-          Je prends votre Rolls Mme D., je la glisse vers le vestiaire, vous avez le numéro 7. C’est vrai quoi, sur votre charriot de courses, il y a écrit Rollsser.

Il y en a bien d’autres toutes aussi  banales et pleines de vie, un tourbillon du samedi dans ce salon de coiffure. J’ai hâte de sortir, de ne plus les entendre, de lacher ce Mme Figaro tout aussi futile. Et pourtant, je sais bien qu’au fond c’est moi qui ne suis pas marrante et ne sais pas dire zut, profite de ce moment pour te détendre, alors qu’on te bichonne. Que c’est une forme de thérapie, de bien-être. Un soupir de décompression. Vive le coiffeur ! 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
C'est vrai que ces dialogues "normés" méritent le détour car oui, chez le coiffeur, on nous lave vraiment la tête ;-)
Répondre
R
je profite de ta pause pour fouiner dans tes article et celuic-i me fais rire....Mais c'est vrai que chez le coiffeur les conversation sont du genre..Vol bas très bas souvent quand c'est carrément
pas le bureau des pleurs...Travaille pas trop bises
Répondre
É
Je n'aime pas aller chez le coiffeur et c'est sans doute pour les raisons que tu évoques.Je déteste particulièrment quand ils me massent le cuir chevelu. Et je n'ose pas leur dire...
Répondre
C
Il faut bien se "laver la tête" un peu, parfois.
Répondre
M


Très bien suggéré Carole! A bientôt.



C
Gros bisous du matin gelés moins 6°
Répondre
M


Chut, je suis gelée!



J
j'aime pas le coiffeur , peut être parce que c'est une coiffeuse , et mes cheveux sont toujours mal coiffés , hihi tant pas , bise
Répondre
M


Je suis un peu comme toi, mais il arrive toujours un moment où il faut y aller!



L
Bonjour Mansfield,

J'ai adoré ton texee plein d'humour et si vrai. (Je vais dans un salon mixte) et j'avoue que c'est toujours un moment de détente trés agréable, souvent amusant. Bien amicalement.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri,  c'est une fourmilière et on y est confronté à des anecdotes savoureuses!



L
De quoi en écrire un ouvrage !
J'adore les pauses chez le coiffeur pour y lire sans complexes tout un tas de journaux à potins
Répondre
M


Moi aussi je lis les potins et je supporte en silence...



J
Aller chez le coiffeur guérit souvent de bien des maux. En sortant, on a une autre tête, moins fatiguée et çà c'est formidable. Moi, j'arrive à zapper quand les conversations m'ennuient trop. Belle
journée à toi. Bises. Joëlle
Répondre
M


C'est vrai avec une tête et une coupe neuve on se sent mieux et si on arrive à faire abstraction...



C
Figaro, ci ! Figaro, là ! Très amusante, cette petite scène croquée sur le vif. Pour ma part, je vais une fois par an chez le coiffeur pour faire brûler avec la flamme de fines bougies les fourches
de mes (toujours longs) cheveux (un truc de grand-mère auquel je demeure fidèle à travers les années). Succès garanti ! C'est quoi, ce truc ? Ca sent le cochon grillé ici ! Vous n'avez pas peur de
prendre feu ?
Répondre
M


J'imagine que vous devez faire sensation Catheau! Il faudra nous raconter la curiosité que vous suscitez chez les clientes. A bientôt



M
Plus le temps passe et moins j'ai envie de parler chez le coiffeur...
Heureusement je n'y vais pas souvent !
Bises Mansfield
Répondre
M


Pareil pour moi, je n'y avais pas mis les pieds depuis juillet 2011, il fallait faire quelque chose!



E
Moi je m'occupe en corrigeant des copies ou en lisant des magazines people (que je ne lis jamais sauf chez le coiffeur) et j'arrive à faire abstraction des discussions environnantes. Mon problème
c'est les coiffeurs , coiffeuses qui veulent "parler" dés qu'ils savent que je suis prof d'histoire géo ils veulent à tout prix évoquyer avec moi soit "l'éducation en France en 2013" soit "la
géopolitique du monde", et me voilà partie dans une discussion interminable et soporifique qui vole "au niveau des pâquerettes". Alors que moi je veux juste me détendre.
Répondre
M


Remarque, moi ils me racontent leurs maladies, ça n'est pas mieux, et pourtant je pense qu'ls veulent bien faire en engageant la discussion, alors je fais comme si tout ça me passionnait. Bonne
soirée à toi.



F
quand on va chez le coiffeur on en entend des choses toutes les nouvelles y passent et les réflexions aussi ce n'est pas tjs agréable
Répondre
M


Mais ça reste un moment de détente malgré tout! A bientôt Flipperine



C
C'est vrai que d'aller chez le coiffeur cela détend gros bisous sous la neige
Répondre
L
Il y a longtemps que je voulais parler des salons de coiffure, et tu l'as fait avant moi avec brio ! C'est désopilant ce qu'on entend autour de soi, mais il vaut mieux en rire. Par contre, quand on
s'adresse à toi et qu'on te demande "alors, comme ça, vous êtes en pause ?" ou bien "vous faites quoi ce week-end ?" ou encore "votre mari va être surpris avec cette nouvelle coupe".....Grrrr !!!
De quoi je me mêle ??? Hein ?
Ah les salons de coiffure !!!!
Bises.
Répondre
M


Merci Lou' je vois que j'ai soulevé un lièvre... Chez le coiffeur, il y a forcément un moment d'agacement, on grince un peu des dents.



J
Coucou mansfield... Ah le coiffeur, surtout s'il est gai en plus... et les clientes hi hi de quoi écrire un bête seller ! Sourire, merci... Bon lundi à toi...
Répondre
M


Tu as vraiment raison, le coiffeur c'est un défouloir!



N
Tiens, tu m'y fais penser...
Il faut que j'aille chez le coiffeur rafraîchir ma coupe.
Pour mon anniversaire...
Yes !
Répondre
M


Oh, oh, tu me raconteras ça en poésie!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens