Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 08:00

Au Musée Marmottan Monet à Paris, se termine l’exposition « Les soeurs de Napoléon, trois destins italiens », qui me fournit le prétexte de ce jeudi en poésie.

 

 

 

paulinebonaparte.png

 

De Pauline l’aimée, on loua la beauté

 En  Vénus de l’Empire, adorée, convoitée 

Elle éblouit la cour, organisa des bals,

Coquette et infidèle, elle eut une fin banale

Renonçant  à Paris, à toutes ses folies

 Rejoignit l’Italie et Borghese, son mari.

 

 

 

 

elisa-B.jpg

 

 

Elisa, la première, tint salon littéraire

Adapta en Toscane, le Code  de son frère

Mécène éclairée, vint en aide aux artistes

La chute de l’Empire lui fit quitter la piste

Des faubourgs  parisiens et de leurs influences

Et l’archéologie combla son existence

 

 

 

 

 

 

Carolinebonaparte.png

 

Caroline, la cadette, était fort ambitieuse

Appréciait de l’Empire les perles, les pierres précieuses

A Paris ou à Naples, décorait avec goût

Chacun de ses Palais, se passionnait de tout

Ingres ainsi que Gérard firent de beaux portraits

De cette altesse pulpeuse, raffinée et gâtée

 

 

 

Toutes brillèrent dans la lumière du grand frère

Education racée, maintien, démarche altière

Femmes de lettres et esthètes, joyaux de Cour

Ambassadrices, découvreuses,  troubadours

Puis s’éteignirent comme lucioles au petit jour

Ombres de l’Aigle pâle et vaincu, de son amour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
J'ai lu un article récemment sur cette exposition. Je crois que deux sur les 3 sont mortes peu de temps après Napoléon, elles y étaient toutes très attachées.
Répondre
M


Oui, et elles n'ont vécu que de sa renommée en réalité!



S
Bonjour,
Quelles habilité et sensibilité dans ce poème qui restitue ces présences féminines presque oubliées. Merci pour ta participation que je publie sur Ekla, over-blog, et facebook. Lorsque j'aurais
plus le temps, je pense dédier un blog aux textoésies et avoir un portable exclusivement pour cet échange direct de poésie. A bientôt. Suzâme
Répondre
M


Merci Suzâme, à très bientôt pour d'autres échanges.



J
elles étaient jolies
Répondre
M


Et peut-être trop coquettes!



W
Un très beau texte qui rend hommage à ces trois femmes, qui sortent ainsi un peu de l'oubli de l'histoire.
Répondre
M


Merci à toi, il faut dire que l'exposition qui leur était consacrée était particulièrement riche.



M
Je suis vraiment heureuse de retrouver de si belles pages,
elles étaient magnifiques, instruites, aimées convoitées et un jour elles furent oubliées..
Merci pour ce joli reportage!
Bon dimanche Mansfield
Répondre
M


Merci à toi, cette visite était un ernchantement tant elle renseignait sur les moeurs de cour à cette époque!



J
c'est dimanche !!
Répondre
M


YOUPI, mais pas pour très longtemps encore!



E
quelle belle façon d'évoquer ces jolies "soeurs de" !elles mériteraient qu'un film leur soit spécifiquement consacré
Répondre
M


ET il faudrait un décor gigantesque pour les faire évoluer dans leur cadre, merci à toi!



T
Portraits raffinés de femmes raffinées, mais qui n'étaient que l'ombre de leur maître ... Beau week-end Mansfield, je t'embrasse !
Répondre
M


Merci Thaddée, bonne semaine à toi



J
entre les frivole et l'esthète il y a peut-être une injustice à n'attribuer leur valeur et leur décadence qu'à la notoriété de leur frère. Et si le frère n'avait été rien sans ses soeurs ?
belle fin de semaine
Répondre
M


Belle question à poser, beau débat à initier!



J
Une fratrie qui a su se distinguer. Impossible de les oublier vraiment. Belle journée à toi. Amitiés. Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle bonne semaine!



J
coucou
Répondre
M
Bonjour Mansfield, très jolies ces images et merci pour ce moment d'histoire très apprécié. Bisous et bon WE
Répondre
M


Merci Mireille, à très bientôt chez toi!



F
je ne suis pas une passionnée par l'histoire et là tu m'apprends des choses
Répondre
M


Eh bien voilà, se divertir en apprenant c'est ce qui est agréable!



A
Elles eurent leurs heures de gloire, au rythme endiablé de leur frère, puis retournèrent à une vie plus ordinaire... Les princes et les princesses ne sont pas toujours à envier !!!
Répondre
M


Oh oui, tu as trouvé les mots justes!



J
comme tout ceci est bien dit !!
Répondre
M


Merci Mdame!



C
Trois comètes, lancées derrière leur (bonne) étoile, et s'effaçant lorsqu'elle a décliné. Mais je les trouve émouvantes, moi aussi.
Répondre
M


Il faut dire qu'elles ont apporté beaucoup dans le domaine de l'archéologie romaine!



P
Bonsoir Mansfield,
Ces trois femmes n'étaient finalement que les soeurs de Napoléon et n'ont été mises en valeur que le temps de son règne. Elles se sont éteintes avec le retrait de leur protecteur, ce qui n'est pas
un signe de grande affirmation.
En quelques mots fort bien choisis vous nous relatez leurs vies avec précision.
Vous lire est un plaisir.
Bonne soirée
Répondre
M


Merci Pascal, ces comètes ont bien vite brûlé, mais on leur consacre une exposition, il reste quelques traces de leur passage... Merci à vous et bonne semaine!



C
ouah ouh...Que te dire, que ces femmes de l'ombre ont malgré tout eu une belle vie,
j'ai visité la villa borghese à Rome, j'ai aimé beaux tableaux belle sculptures...
Répondre
M


Il faut dire que cette expo était très vivante et fastueuse!



L
Une belle manière de conter l'Histoire.
Répondre
M


Pouir une exposition toute en fastes et dorures!



J
Un air de famille... Merci Mansfield, j'apprends sur ces dames fort jolies et hors du commun, forcément les soeurs de.....
Répondre
M


Tout à fait, elles ont brillé, un peu, alors j'ai adoré marcher dans leurs pas!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens